La position dite « en équilibre » ou « en suspension »

Cette position est la position de prédilection de l’équitation d’obstacle et/ou d’extérieur.

Il faut bien différencier la position « en équilibre » (en suspension) de la position haute du trot enlevé.

L’amortissement du mouvement du cheval doit se faire par les articulations basses, c’est-à-dire hanches, genoux et chevilles. Les jambes du cavalier doivent fonctionner comme des ressorts sur les étriers.

Un point très important : l’étrivière doit être à la verticale, le genou au-dessus de la cheville. La cheville est très mobile et en aucun cas il ne faut prendre appui sur les genoux. Les genoux serrés vont provoquer le recul du pied et donc de l’étrivière. Un débutant partira donc en avant contre l’encolure, un cavalier habitué compensera par les cuisses, mais sera dès lors contracté sur son cheval.

A partir du moment où l’on est dans un réel équilibre, c’est-à-dire étrivière à la verticale, tout le poids dans le talon, on ne fera travailler que les articulations des hanches et des genoux. Le cheval ne pourra nous tirer vers l’avant car toute traction vers ‘avant sera compensée par une poussée vers le bas dans la verticalité de l’étrivière.

Pour se lever (ex pour équilibrer le cheval), on ouvrira les articulations.

Pour se baisser, on reculera le bassin et on baissera le torse.

équilibre

Publicités

2 réflexions sur “La position dite « en équilibre » ou « en suspension »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s